le mysanthropian club est un lieu virtuel de rencontres et d'échanges entre gothics
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Se poser les bonnes questions

Aller en bas 
AuteurMessage
Monte Cristo
Fils de la Lune
Fils de la Lune
avatar

Masculin Nombre de messages : 386
Age : 31
Localisation : Lyon
Emploi/loisirs : Référenceur/Chef d'entreprise, lire, débattre, musique, sortir & m'occuper du forum
Mouvance : Romantique/XVIIIème
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Se poser les bonnes questions   Dim 9 Nov - 22:04

L'heure du changement a sonné ! Je sais, chers amis, cela fait un peu "politique" comme expression, mais dans le fond il s'agit bien de la réalité. En allumant la télé, en prenant un journal, à l'écoute de la radio ou bien même dans les magazines régionaux on ne parle plus que de ça : la Crise. L'heure du changement et de la reconsidération a donc commencé.

La sphère gothic, culture underground du Commun des mortels ne pourra pas y échapper. La question que je vous pose maintenant c'est : qu'allez vous faire ? Poursuivre sur la lancé ? C'est réellement un entretien avec un gothic, ou plutôt, plusieurs gothics. Faut il céder à la panique générale et s'enflammer comme si on venait de sortir d'un rêve brutal, ou bien faut il procéder avec sagesse et analyser avant d'agir ? Après tout, n'est on pas de ceux qui estiment l'éternité ? Alors, chers amis, qu'allez vous faire ?

_________________
"Sur un éclat de lune je me suis penché, pour voir pourrir l'épiderme malade d'un monde agonisant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ariesdiluna.typepad.fr/
Syrène
Gothic
Gothic
avatar

Féminin Nombre de messages : 62
Age : 28
Localisation : Lyon
Emploi/loisirs : serveuse
Mouvance : ....
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Re: Se poser les bonnes questions   Dim 9 Nov - 22:13

Personnellement, je n'ai jamais rien compris aux enjeux économiques et financiers ! La bourse a toujours été une inconnue. Et je ne comprends pas comment une chose réservée à si peu "d'adeptes" pouvait être dangereux. Ce que je vois, c'est que le peuple paye les pots cassé des traders...
Étant une pauvre étudiante sans le sou, j'avoue qu'une récession serait la bienvenue.

Personnellement, je n'ai jamais vraiment eut plus, matériellement parlant, qu'il ne me fallait. Je veux dire, j'ai toujours eut de quoi m'habiller, me nourrir, me laver, et tout ça avec un toit en prime. Les choses de valeurs que je possèdent sont des cadeaux et ont plus de valeur sentimentale que monétaire.

Pour conclure, je dirais que je vais juste faire un peu plus attention au beurre que je mettrais dans les haricots. Se contenter de l'essentielle et si possible un peu de superflue. C'est à dire, voire des amis de temps en temps. Rien ne nécessitant beaucoup de moyen, mais qui sont, à mon gout indispensable...

Ah, et puis me mettre à travailler et ne plus être à la charge de l'état...Faut dire qu'il ne m'assumera plus longtemps vu la "conjoncture actuelle"...Ça y'est, je sors les grand mots... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.holyshort.skyrock.com
Monte Cristo
Fils de la Lune
Fils de la Lune
avatar

Masculin Nombre de messages : 386
Age : 31
Localisation : Lyon
Emploi/loisirs : Référenceur/Chef d'entreprise, lire, débattre, musique, sortir & m'occuper du forum
Mouvance : Romantique/XVIIIème
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: Se poser les bonnes questions   Dim 9 Nov - 22:44

Les choses sont un peu plus compliquées que tu ne l'écris en vérité. La bourse s'est considérablement ouverte aux masses manquants d'instruction. Et cela grâce à internet, c'est simple : Internet réalise auprès des gens et du système ce que les philosophes ont attendu toute leur vie, et espérer durant des siècles. Le libéralisme apparait, c'est à dire que le marché s'auto régule, et que l'information est la plus grande richesse qui soit. Internet l'a rendu accessible, on passe des ordres en ligne avec immaturité.

En vérité, le nombre de petits actionnaires n'a fait que croitre ces dix dernières années. Les médias et les partis politiques se font une joie de critiquer les gros actionnaires, mais à eux seuls il ne représente que 10% environs des sommes investis. Car la masse décide. Si le système se casse la "gueule" c'est simplement parce qu'on a traité sans respect les forces économiques en mouvement, et le résultat bah c'est la chute du système. Et pas seulement le système financier : nous vivons dans une société marchande, il serait bon de le rappeler. Une monarchie marchande pour être plus précis.

Ce que tu as eu jusqu'ici répondait à l'équilibre du passé, les forces économiques n'étaient pas généreuses envers toi. Maintenant, c'est simple. Soi certains attérissent et se mettent à réfléchir pour que ce type de situation s'invese (je ne parle pas de communisme, ce système est une extension du capitalisme... et non l'inverse), soi tu perds tout ce que tu as eu et a en ce moment. C'est un combat de tous les jours. On va devoir se battre contre les hommes (l'esprit et les réactions pjysiques qui font des hommes des êtres mortels), contre le système et contre l'Etat...

Alors je repose la question, comment appréhendez vous ces réalités ?

_________________
"Sur un éclat de lune je me suis penché, pour voir pourrir l'épiderme malade d'un monde agonisant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ariesdiluna.typepad.fr/
Syrène
Gothic
Gothic
avatar

Féminin Nombre de messages : 62
Age : 28
Localisation : Lyon
Emploi/loisirs : serveuse
Mouvance : ....
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Re: Se poser les bonnes questions   Dim 9 Nov - 22:52

Personnellement, je n'arrive pas à en voir les enjeux...J'avoue qu'il y a la peur de manquer, comme une épée de Damoclès...Mais je pense que si on veut s'en tirer, on s'en tirera...

Il faut redonner à l'économie une véritable réalité...C'est à dire, où une entreprise rentable est une entreprise qui prospère dans son domaine, et non une "méga société" non spécialisée. Il faudrait peut être revenir au temps où un boulanger faisait du pain et le vendait, et où le prix du pain ne dépends non pas de la bourse, mais des véritable ressources en matière première.
Il faut arrêter de spéculer sur les actionnaires d'une entreprise, mais sur ces ressources véritables, qu'elles soit économiques, humaine ou matérielles. Ainsi que sur sa capacité d'innovation...

En gros, arrêter la spéculation, et revenir à un concept plus sain, ancrée dans la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.holyshort.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se poser les bonnes questions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Se poser les bonnes questions
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Mysanthropian Club :: La Grande Salle :: Entretien avec un gothic-
Sauter vers: